François Bonneau: président de région

Publié le par PRG45

Sans surprise, François Bonneau (PS) a été élu président de la région par 49 voix contre 21 à Hervé Novelli (UMP) et 7 à Philippe Loiseau (FN).

Est-ce parce que chacun s'était dit ce qu'il avait à se dire pendant la campagne que la session d'installation de l'exécutif régional s'est déroulée dans une ambiance relativement morne ? François Bonneau, fort de ses 49 voix sur 77 s'est offert une double standing ovation http://www.leberry.fr/imageCache/image/elementmultimedia/pj/100326/20412640.jpg_300x235.jpggrâce au doyen d'âge, présidant à ce titre le début de la séance, Alain Sogni (FN) qui avait cru bon répéter le résultat à la fin de la première salve d'applaudissement. Le discours d'intronisation fut oecuménique, le nouveau président confirmant ce que le candidat n'avait cessé de répéter, ce qui est plutôt bon signe. Les associations peuvent être rassurées, les aides seront prolongées. Les priorités (emploi, environnement, formation) restent les priorités.

Abordant les inquiétudes et menaces dans l'air du temps, François Bonneau a rappelé que les présidents de régions étaient d'ores et déjà en ordre de bataille pour soumettre une « opposition absolue » à la réforme territoriale. « La suppression de toute autonomie fiscale et l'annonce de la baisse des ressources pour les dotations d'État marquant une nette diminution, nous serons contraints de réduire nos actions » a-t-il prévenu.

Hervé Novelli (UMP), dans un rôle très modéré d'« « opposant » vigilant et responsable mais aussi de « proposant » ambitieux et réaliste » a réclamé, entre autres, davantage de séances plénières, une meilleure prise en compte de l'opposition bénéficiant de plus de moyens. Il avait auparavant salué la légitimité de son adversaire élu « selon les derniers décomptes avec une avance de onze voix ».

C'est du côté d'Europe Écologie, par la voix du président du groupe Jean Delavergne (Indre) que sont venus les coups de semonce les plus sérieux. Se félicitant de « l'intelligence plurielle » prévalant dans la liste menée par François Bonneau, auteur de cette formule, Jean Delavergne n'a pas manqué de rappeler ce que son groupe avait réussi à obtenir et la vigilance qu'il entretiendrait au respect des accords conclus. On sait que le groupe Europe Écologie sera particulièrement attentif sur les aides aux entreprises, sur les aéroports et notamment celui de Tours et reste réfractaire à tout projet d'autoroute.

Le Parti Radical de Gauche et associé emporte3 sièges.

Patrick Riehl est nommé 9ème vice président chargé de l'enseignement supérieur
Mélanie Fortier est nommée à la commission permanente et rapporteuse du budget.
Bernard Fournier est vice président du groupe PS-PRG et devrait entrer dans la commission: sports, tourisme, culture.

Publié dans Actualités

Commenter cet article